Crowdfunding immobilier : investir à la portée de tous

17

Investir dans la pierre reste le placement de référence pour une grande majorité des privés. De l’achat de résidence à la rénovation, de l’investissement locatif à la construction d’immeubles commerciaux, de nombreuses options sont envisageables.

Grâce à l’émergence des nouvelles technologies digitales, les investisseurs se penchent vers de nouvelles solutions. Tour d’horizon sur le crowdfunding et ses pratiques.

Un concept innovant

Le crowdfunding est un mode de financement participatif, qui permet aux donateurs privés de contribuer à des investissements sur des plateformes en ligne. A travers celles-ci, les investisseurs particuliers parcourent les projets proposés, sélectionnent et financent via un don.

Initialement dans le but de soutenir des projets de start-ups ou d’innovations, les plateformes de crowdfunding en ligne se sont peu à peu spécialisées : produits, projets culturels ou humanitaire, musique, etc.

Aujourd’hui, il existe des plateformes spécialement dédiées à l’immobilier. Dans ce domaine les projets concernent:

  • les terrains à bâtir
  • les constructions résidentielles
  • les bureaux
  • les rénovations

Publiés sur des plateformes en ligne dédiées telles que Homunity ou MyBricks, ces projets de crowdfunding donnent aux particuliers l’opportunité de devenir co-propriétaire et d’avoir une partie d’un bien de rendement.

On dénombre deux procédés de prêts:

  • Le crowdlending : l’argent est prêté puis restituté avec ses intêrets
  • Le crowdequity : les investisseurs deviennent actionnaires et possèdent une part des opérations immobilières

Chaque plateforme est singulière dans sa manière de procéder. C’est elle qui choisit le montant minimal d’investissement requis, la présentation des données et la sélection des projets.

5 plateformes de crowdfunding à connaître

Pour faciliter l’accès à l’information et aux investissements, les plateformes de crowdfunding sont nombreuses et détaillent au maximum les projets. On y trouve :

  • l’état de commercialisation
  • le montant nécessaire aux travaux
  • l’état financier
  • les plans d’architectes
  • la présentation du promoteur
  • le rendement prévu et la durée de l’investissement

En 2018, le secteur économique (incluant commerces, services et immobilier) a récolté la majorité des fonds collectés en crowdfunding, à savoir 653 millions d’euros. Le marché de l’immobilier représente à lui seul 32% de ce secteur, soit près de 209 millions d’euros en France. Les plateformes les plus connues sont :

Quels avantages pour un promoteur ?

Pour financer leurs constructions, des promoteurs immobiliers font généralement appel à trois types de financements:

  1. La banque apporte près de 40% du budget prévisionnel
  2. 40% supplémentaires proviennent de la vente de biens sur plans (pré-commercialisation)
  3. Les 20% restants correspondent aux fonds propres injectés par le promoteur

Portés par leur volonté d’obtenir un prêt, d’augmenter le volume de leurs fonds ou simplement de répondre à la législation, les promoteurs peuvent aussi avoir recours au financement participatif.  

En plus de réunir un grand nombre d’investisseurs, les plateformes réduisent le nombre d’intermédiaires entre chaque opération. Plus besoin de passer par des spécialistes et des fonds pour investir. Les sites de crowdfunding se placent comme seul médiateur entre promoteurs et investisseurs.

En l’occurrence, les particuliers n’ont plus besoin d’amener d’apport monétaire conséquent pour devenir co-propriétaire. L’investissement peut débuter à partir de CHF 1’000.- et n’a donc plus besoin de passer par une banque. Du côté promoteur, l’accès aux financements est facilité par un crowdfunding expansif, largement utilisé par la communauté privée. Plus besoin non plus de passer par une régie: les dossiers sont triés à la volée et sélectionnés avec soin.

Quels avantages pour l’investisseur ?

Au regard des autres classes d’actifs, le rendement généré par le crowdfunding immobilier (entre 8 et 10%) est intéressant. Bien qu’ils soient soumis aux mêmes fluctuations que le marché de l’immobilier, les projets proposés présentent rarement des défauts de paiement, puisqu’ils sont sélectionnés sur une grille de critères stricte.

L’avantage, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une grande somme à disposition pour multiplier ses investissements et ses opportunités. Participer à petite échelle amène une diversification plus facile de son portefeuille.

Autre avantage : le temps ! L’argent investi est vite récupéré. On parle d’un placement à court ou moyen terme d’une durée de 12 à 24 mois. De plus, détenir des parts dans un actif immobilier permet de déléguer la gestion du projet à un tiers. Il est donc question d’un investissement qui n’est pas chronophage.

Pour investir dans un projet, il faut d’abord choisir la bonne plateforme de crowdfunding. C’est elle qui est à la fois le parrain et le garant d’un bon investissement. Pour une plateforme de qualité, il faut:

  • Se renseigner sur le comité qui sélectionne les dossiers
  • Vérifier les critères et le processus de sélection des opérations
  • Auditer la réputation des professionnels partenaires
  • Confirmer la transparence de la plateforme
  • Analyser le track record et connaître le taux de défaut des projets
  • S’informer sur la réglementation de l’opération

En savoir plus

Contactez notre équipe Investissements pour obtenir des renseignements supplémentaires sur le financement de projets immobiliers, ou suivez-nous sur Linkedin pour rester informé des actualités du marché immobilier !