Commerce de détail : baisser de rideau

19

Fermeture de magasins, chiffres d’affaire en berne, désertion des centres commerciaux, les grandes enseignes suisses de détail font aujourd’hui face à un défi de taille : faire revenir et consommer les clients dans leurs magasins. Les journaux s’en font d’ailleurs l’écho depuis plusieurs mois et pas une semaine se passe sans que nous puissions apprendre que telle ou telle enseigne décide de fermer définitivement le rideau.

Certes des facteurs tels que le franc fort et la concurrence des centres en zones frontalières peuvent être considérés comme directement responsables du déclin actuel du secteur de la vente de détail en Suisse. Mais ce serait passer à côté du véritable enjeu qu’est la concurrence du commerce en ligne, participant à une mutation profonde du marché et à un changement radical des habitudes de consommation. Différentes études démontrent aujourd’hui que les Suisses sont les deuxièmes plus grands consommateurs en ligne d’Europe avec un panier moyen d’achats en ligne de plus de 1’100 francs par an. La Suisse n’est cependant pas le seul pays touché : que dire de tous ces grands « malls » américains, véritables temples du consumérisme, qui sont aujourd’hui désertés voire totalement laissés à l’abandon. Selon notre partenaire international Cushman & Wakefield, la fréquentation de ces espaces est en chute libre aux Etats-Unis avec une baisse de fréquentation de 50% entre 2000 et 2013.

Le marché traditionnel de la vente au détail doit-il pour autant être considéré comme en péril ? Ce serait à notre sens tirer une conclusion bien trop hâtive et simpliste. Tout comme sur d’autres marchés touchés par la « digitalisation », de nouvelles idées apparaissent et articulent déjà le marché du commerce de demain. Entre les cabines d’essayage interactives, la complémentarité croissante entre détaillants du commerce traditionnel et « e-commerce », l’essor des magasins éphémères, l’essor de nouvelles marques et la transformation des boutiques physiques en véritables espaces d’« expérience-client », le commerce de détail nous réserve un avenir fait d’idées novatrices où les lieux de consommation physique garderont un rôle prépondérant.

Associé à Cushman & Wakefield, leader mondial en matière d’immobilier « retail », SPG Intercity accompagne quotidiennement des propriétaires et de grandes enseignes dans leur réflexion et leur stratégie immobilière afin de s’adapter à cette mutation profonde du marché.