L’aventure Biking USA se termine en beauté !

29

Nous l’avions déjà évoqué en juin 2014 lors du lancement du défi « Biking USA » et du départ de Grégory Grobon (SPG Intercity Geneva SA) et Sélina Müller (Avocate de l’étude Ming Halpérin Burger Inaudi) de Los Angeles. Le but était simple : rallier à vélo New York depuis la côte ouest et ainsi récolter des fonds pour l’association 2nd Chance et le fond Nicolas Pechère.

Une belle somme: 28 000 francs suisses
C’est au final 5’744 km qu’il aura fallu parcourir pour rejoindre « the Big Apple ». Le principe consistait en un soutien financier pour chaque km parcouru et c’est au final CHF 28’000 qui ont pu être récoltés au profit de l’association. Les 2 cyclistes confieront que le but associatif fut une vraie source de motivation quand les conditions météo ou la répétition des efforts pesaient sur l’avancée de l’équipage.

Merci à toutes les donatrices et à tous les donateurs
La remise du chèque à Antoinette et Marc Pechère, et à Anne Zeidan fut l’occasion de partager/revivre en quelques images les moments marquants de l’aventure et d’évoquer quelques anecdotes. Ce fut également l’occasion de remercier les nombreux donatrices et donateurs qui ont permis d’en faire une belle réussite tant sur le plan humain que sportif. Entreprises, privés, tous furent touchés par la cause défendue et l’adhésion au projet pris rapidement du sens.

Croire en une cause et se battre pour elle
2nd Chance travaille dans les pays défavorisés, notamment en Afrique, d’une manière différente des autres organismes d’aide. L’association consiste à former et éduquer des médecins locaux en vue de les rendre plus autonomes et performants quant aux opérations de chirurgie reconstructrice. La réparation de becs de lièvre, de brûlures, et la mise en œuvre de télémédecine font l’objet de plusieurs opérations annuelles et sont les principaux axes de travail. Antoinette et Marc Pechère profitèrent de l’évènement pour rappeler les fondements de l’action menée par le fond Nicolas Pechère (en mémoire de leur fils trop tôt disparu) qui vise à envoyer des étudiants genevois dans les pays pauvres afin de les sensibiliser à la réalité d’une autre pratique de la médecine.

Les 2 cyclistes avoueront volontiers que c’est en songeant aux donateurs mais surtout aux futurs bénéficiaires qu’ils eurent le surplus d’énergie nécessaire pour arriver au bout du périple !