Blockchain: quelles opportunités pour l’immobilier commercial?

19

Le blockchain divise, fascine et intéresse de plus en plus de secteurs de l’économie. Dans l’ombre du Bitcoin et des crypto-monnaies, les applications et initiatives foisonnent. Des assurances au transport maritime, le blockchain s’impose comme la solution d’avenir pour faciliter les transactions et l’enregistrement de données numériques. L’immobilier est aussi touché par ces nouvelles applications. En Suisse et dans le monde, des start-up, des entreprises traditionnelles et des gouvernements développent des projets et services pour transformer le marché. Voici un tour d’horizon de ces initiatives et de leur potentiel pour l’immobilier commercial.  

Les utilisations du blockchain
Le blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations. Ce système d’échange de données est basé sur le calcul et la validation d’opérations par des milliers de serveurs dans le monde. Il permet de réaliser des transactions stockées et vérifiées par tous les membres du réseau. Le blockchain crée ainsi un registre partagé, décentralisé et sécurisé.

Comme internet ou la 4G de votre téléphone, l’importance du blockchain n’est pas tant dans la technologie que ses utilisations. L’application la plus connue du blockchain est celle des crypto-monnaies dont le Bitcoin. Le but de ces nouvelles monnaies est d’utiliser le blockchain pour faire des échanges monétaires électroniques sans intervention d’une autorité centrale.

Ces monnaies virtuelles sont aussi utilisées pour la levée de fonds via des “initial coin offering” (ICO). Les ICO sont des mécanismes d’investissement collectif, proches du crowdfunding et permettant de financer des start-up et projets. Ils sont basés sur la création et la vente de “token”. Ces jetons en crypto-monnaies fonctionnent comme des actifs numériques échangeables.   

Le blockchain est aussi utilisé pour créer des registres de transaction appelés “smart contrats”. Ces contrats numériques permettent de certifier des échanges et transactions sans intervention de tiers (autorités ou intermédiaires).  Via le réseau du blockchain, une transaction entre deux parties est inscrite de façon permanente, donc entièrement sécurisée.

Applications du blockchain à l’immobilier commercial
Comme pour d’autres domaines, le blockchain a le potentiel de transformer les services liés à l’immobilier. Il permettrait d’améliorer l’efficacité et la transparence des opérations immobilières, de réduire les intermédiaires et de diminuer les coûts de transaction.

Registres fonciers et notariat
Une des premières applications pour l’immobilier est l’enregistrement des propriétaires, droits et documents  dans un registre centralisé et sécurisé. A terme, cette technologie pourrait remplacer le cadastre et d’autres formes de registres fonciers. Ceci serait possible sans compromettre la sécurité, ni la transparence du registre. En Angleterre, en Suède et au Brésil, des projets pilotes sont menés avec le blockchain et des smart contracts pour développer les registres fonciers résidentiels.

De plus, le blockchain pourrait se substituer aux actes notariés pour enregistrer et valider des transactions immobilières. Si ces transactions étaient autorisées par les lois nationales, elles pourraient être validées et sécurisées par le réseau, sans intervention d’un notaire.

Levée de fonds et transactions
Les ICO pourraient permettre le développement d’investissements et de portefeuilles immobiliers hors des circuits existants. En se basant sur des token, ils permettraient de faciliter les levées de fonds, mais aussi les transactions entre investisseurs. Les token pourraient aussi rendre des actifs, tels que des biens immobiliers, plus liquides et faciles à vendre.

En Suisse, la plateforme Swiss Real Coin propose de créer une nouvelle crypto-monnaie et de la lier aux investissements immobiliers nationaux. Aux Etats-Unis, Harbour, une autre start-up propose de faciliter les démarches juridiques pour que des tokens puissent être associés à des avoirs réels, tels que des immeubles et des oeuvres d’art.

Les transactions immobilières s’ouvrent aussi au blockchain. Des plateformes comme Propy ou Atlant offrent des services pour l’achat et la location de biens résidentiels. Elles permettent d’acquérir et de vendre des biens sans intermédiaire. Les transactions sont facilitées par la plateforme et les paiements sont réalisés en dollars, Bitcoins ou Ethereum.

Gestion immobilière
Le blockchain et les smart contrats offrent une opportunité de faciliter la conclusion de contrats et facilitent le bon déroulement des transactions entre locataires et propriétaires. Un bail, ses conditions et les modalités de paiement pourraient être consignés via le blockchain. Ceci réduirait l’intervention de tiers et faciliterait des opérations telles que la vérification de données, la conclusion d’assurances et le paiement de dépôts de garantie et de loyers.

Aux Pays-Bas, la municipalité de Rotterdam est en train de développer une plateforme digitale pour gérer les contrats de locations commerciales et résidentielles. En utilisant le blockchain, ce système fournit des données fiables sur tous les acteurs impliqués et évite ainsi de multiples vérifications. Une start-up anglaise, Midasium propose aussi un logiciel, basé sur un smart contrat, pour faciliter les paiements de loyers.

En savoir plus
SPG Intercity suit l’évolution des nouvelles technologies pour vous conseiller et définir la meilleure stratégie immobilière adapté à vos besoins. Dans un domaine en permanente mutation, nous sommes constamment à la recherche de nouvelles opportunités dans les domaines de l’investissement et de la valorisation de biens. Si le blockchain et autres technologies émergentes vous intéressent, n’hésitez pas à nous contacter pour en discuter ou suivez-nous sur LinkedIn!