AIGS: point sur l’Intelligence Artificielle

26

Le 5 octobre prochain se déroulera à Genève la deuxième édition du Artificial Intelligence Geneva Summit (AIGS). Partenaire de l’évènement, SPG Intercity vous propose d’en savoir plus sur ce sommet unique, et d’examiner de possibles applications de l’intelligence artificielle à l’immobilier commercial.

AIGS

Porté par le succès de sa première édition, l’AIGS propose une nouvelle session de discussions et débats sur le thème de l’humain et des machines. Au programme, une série d’interventions pluridisciplinaires avec, entre autres, les écrivains Sylvain Tesson et Frédéric Beigbeder, le Directeur de la RTS Pascal Crittin, le Directeur Général du CICR Yves Daccord et les académiciens Solange Ghernaouti et David Dudrauf.

Si, pour beaucoup, l’intelligence artificielle reste cantonnée aux films de science fiction, pour d’autres, elle est déjà une réalité. Dans le monde du commerce en ligne, ce sont des algorithmes et l’apprentissage automatique qui vous suggèrent des produits en lien avec ceux que vous regardez. Pour les renseignements et services après vente, les chatbots et systèmes automatisés ont commencé à remplacer les humains. Dans le monde réel, les véhicules autonomes et semi-autonomes font les titres de l’actualité.

Ces transformations sont plus que matérielles et posent la question de la place de l’être humain dans ce nouveau monde. Faut-il voir dans l’intelligence artificielle une opportunité de développer savoir, services et qualité de vie? Ou, au contraire, l’intelligence artificielle est-elle une menace à l’emploi, la sécurité et notre mode de vie? Avis et réponses à découvrir à l’AIGS, vendredi 5 octobre.  

Intelligence Artificielle, nouvelles technologies et l’immobilier

Même s’il n’existe actuellement aucune application concrète de l’intelligence artificielle dans l’immobilier, le rôle grandissant de la technologie dans ce domaine ne doit pas être sous-estimé. Comme nous l’avons détaillé précédemment dans ce blog, les technologies émergentes ont un impact important sur les utilisateurs, les espaces de travail et la gestion des bâtiments.

Le concept de Smart Workplace permet de cerner des nouvelles habitudes, applications et façons de travailler. Grâce à la gestion de données dans le cloud et la connectivité mobile, les travailleurs modernes ont plus de flexibilité; travail à domicile, accès aux fichiers à distance et outils de collaborations plus perfectionnés. Ces évolutions récentes permettent d’améliorer la productivité et la satisfaction au travail.

Avec le développement des assistants personnels numériques comme Siri ou Alexa, il ne semble pas insensé qu’à l’avenir notre agenda, des espaces de travail et certaines tâches seront déléguées à des intelligences artificielles. Apple vient par ailleurs d’annoncer un partenariat visant une meilleure intégration de Siri avec l’écosystème professionnel de Salesforce.

Dans la gestion des bâtiments et infrastructure, c’est actuellement l’Internet des Objets qui est le fer de lance. Connecter en réseau appareils et capteurs permet de mieux les gérer, d’analyser des données, d’améliorer leur performance et d’anticiper des problèmes. Avec 18 milliards d’objets connectés dans le monde en 2018, les besoins en gestion sont grandissants.

Le potentiel de l’intelligence artificielle est grand pour l’immobilier. Les gestionnaires de bâtiments auront besoin d’aide pour maintenir les réseaux d’objets (connexion au réseau ou résolution de problèmes), analyser les données (meilleure utilisation des espaces et gestion des risques) et prendre des décisions (optimisation des espaces ou modification de prix). Avec une assistance numérique, ces procédures seront nettement facilitées et permettront d’améliorer la performance d’actifs et la stratégie immobilière.

En savoir plus

Retrouvez-nous vendredi 5 octobre à l’AIGS et suivez-nous sur LinkedIn.

Notre équipe reste à votre disposition pour discuter des opportunités offertes par les nouvelles technologies dans le domaine de l’immobilier commercial. Contactez-nous pour en savoir plus!